1er-17 décembre 1989République démocratique allemande. Départ d'Egon Krenz du pouvoir

 

Le 1er, le Parlement abolit, à l'unanimité, le rôle dirigeant du S.E.D. (Parti communiste). Le même jour, Egon Krenz, secrétaire général du parti depuis le 18 octobre, est mis en cause personnellement dans un débat parlementaire consacré à la corruption. Les révélations sur les privilèges dont jouissaient les membres de l'appareil communiste renforcent en effet le discrédit du parti dans l'opinion publique.

Le 3, le comité central et le bureau politique du S.E.D. annoncent leur dissolution, tandis que quatre anciens dirigeants de l'équipe Honecker sont arrêtés pour malversations ou abus de pouvoir.

Le 5, dans plusieurs grandes villes, les locaux de la Stasi (sécurité d'État) sont occupés pacifiquement par des manifestants, la rumeur ayant couru qu'on y brûle des documents compromettants pour les anciens dirigeants.

Le 6, Egon Krenz est contraint de renoncer à la présidence du Conseil d'État. Manfred Gerlach, président du Parti libéral démocrate (L.D.P.D.), petite formation qui était inféodée au S.E.D., est désigné pour occuper cette fonction par intérim.

Le 7, lors de la première réunion de la table ronde rassemblant tous les mouvements d'opposition et le S.E.D., l'organisation, pour le 6 mai 1990, des premières élections libres en R.D.A. est décidée.

Les 8 et 9, le S.E.D. se réunit en congrès extraordinaire à Berlin-Est : au terme de débats tendus, la direction du parti est totalement restructurée. Gregor Gysi, avocat de quarante et un ans, est élu président.

Les 16 et 17, plusieurs formations politiques tiennent congrès, afin de définir leur position dans un paysage politique bouleversé. Le S.E.D., s'il se prononce en faveur du pluralisme, n'en reste pas moins favorable au maintien d'un secteur public puissant. Le Renouveau démocratique, qui regroupe plusieurs mouvements d'opposition, se constitue, de son côté, en parti politique tout en restant divisé sur un éventuel soutien au gouvernement dirigé par Hans Modrow. Ce même week-end, la Stasi si redoutée est officiellement dissoute.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-17 décembre 1989 - République démocratique allemande. Départ d'Egon Krenz du pouvoir », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 31 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-17-decembre-1989-depart-d-egon-krenz-du-pouvoir/