1er-16 juillet 2003Chine. Manifestations en faveur de la démocratie à Hong Kong

 

Le 1er, en marge des cérémonies de commémoration de la rétrocession du territoire à la Chine en 1997, des centaines de milliers de personnes manifestent, à l'appel du Front civique pour les droits de l'homme, contre le projet de loi antisubversion qui porterait atteinte aux libertés publiques et viderait un peu plus de son contenu le statut d'autonomie dont jouit l'ex-colonie britannique. Il s'agit de la plus importante manifestation d'opposants en Chine depuis le « printemps de Pékin », en 1989.

Le 7, le gouvernement de HongKong annonce le report du vote de la loi antisubversion.

Le 9, 50 000 manifestants se rassemblent devant le Conseil législatif pour réclamer la démission du chef de l'exécutif, Tung Chee-hwa, et la démocratisation des institutions locales.

Le 13, 10 000 personnes manifestent de nouveau.

Le 14, le quotidien China Daily, porte-parole officieux de Pékin, dénonce le camp démocrate accusé de vouloir « transplanter le système politique occidental à HongKong ».

Le 16, deux ministres du gouvernement local démissionnent, dont Regina Ip, secrétaire à la Sécurité et artisan du projet de loi antisubversion.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-16 juillet 2003 - Chine. Manifestations en faveur de la démocratie à Hong Kong », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-16-juillet-2003-manifestations-en-faveur-de-la-democratie-a-hong-kong/