1er-14 juin 2001Népal. Massacre de la famille royale par le prince héritier

 

Le 1er, au cours d'un dîner familial au palais royal de Narayan Hity, à Katmandou, le prince héritier Dipendra tue son père, le roi Birendra, sa mère et six autres membres de sa famille, avant de tenter de se suicider – selon une version officielle. La raison du geste du prince serait l'interdiction qui lui aurait été faite de se marier avec la femme de son choix, une Népalaise de haut rang mais de mère indienne. Monté sur le trône en 1972, le roi Birendra avait accepté l'instauration d'une monarchie parlementaire en 1990, sous la pression populaire.

Le 2, le prince Dipendra, dans le coma, est proclamé roi, et un régent – le prince Gyanendra, frère du roi – est désigné.

Le 4, à la suite du décès du prince Dipendra, le régent Gyanendra est proclamé roi. Une deuxième version officielle du massacre de la famille royale évoque le « tir accidentel d'une arme automatique ». Le couronnement du prince Gyanendra est troublé par de violentes manifestations provoquées par la colère de la population devant la dissimulation des circonstances exactes du drame et par l'impopularité du nouveau roi, qui est réputé hostile aux institutions démocratiques.

Le 14, la commission d'enquête officielle confirme la responsabilité du prince Dipendra dans le massacre de la famille royale, sans autre précision.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-14 juin 2001 - Népal. Massacre de la famille royale par le prince héritier », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-14-juin-2001-massacre-de-la-famille-royale-par-le-prince-heritier/