1er-13 août 2017

Italie - Libye. Suspension des opérations de sauvetage de migrants au large des côtes libyennes

Le 1er entre en vigueur le « code de bonne conduite » édicté par le gouvernement italien, qui vise à encadrer strictement les opérations de sauvetage de migrants opérées par des organisations non gouvernementales (ONG) dans les eaux territoriales italiennes. Six des neuf ONG concernées refusent de signer ce texte. Depuis le début de l’année, près de quatre-vingt-quinze mille migrants ont débarqué en Italie – un nombre moins élevé qu’en 2016 – et environ deux mille trois cents sont morts ou ont disparu en Méditerranée.

Le 2, les garde-côtes italiens, à la demande du procureur de Trapani, en Sicile, placent sous séquestre le navire de l’ONG allemande Jugend Rettet – qui n’a pas signé le code de bonne conduite –, en raison des liens présumés entretenus par celle-ci avec des réseaux de passeurs qui organisent le transfert de migrants depuis les côtes libyennes.

Le 2 également, le Parlement italien approuve le principe du déploiement de navires militaires italiens dans les eaux libyennes. Cette initiative a été approuvée par le Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj ; elle est dénoncée par le maréchal Khalifa Haftar, chef de l’Armée nationale libyenne et homme fort du camp de la Cyrénaïque.

Le 10, le gouvernement de Tripoli annonce la création d’une zone de recherche et de sauvetage au large des côtes libyennes, dans laquelle les ONG ne pourront pas pénétrer sans son accord.

Les 12 et 13, la quasi-totalité des ONG agissant dans cette zone de la Méditerranée annoncent la suspension de leurs opérations de sauvetage.

—  E.U.

Événements précédents

  • 5-25 juillet 2017 Libye. Accord entre les camps rivaux

    Le 5, le maréchal Khalifa Haftar, homme fort du camp de la Cyrénaïque, annonce la reprise de Benghazi. L’Armée nationale libyenne assiégeait depuis mai 2014 la deuxième ville du pays occupée par les milices islamistes. Cette reconquête consolide la position du général Haftar après la prise de contrôle...

  • 10 juin 2017 Libye. Libération de Saïf al-Islam Kadhafi

    La brigade Abou Bakr as-Siddiq annonce la libération de Saïf al-Islam, fils cadet de l’ancien dictateur Mu’ammar al-Kadhafi, qu’elle détenait à Zenten, au sud de Tripoli, depuis son arrestation en novembre 2011. En juillet 2015, un tribunal de Tripoli avait condamné Saïf al-Islam Kadhafi à mort par contumace,...

  • 29-8 juin 2017 Italie. Accord des partis politiques sur la révision de la loi électorale

    Le 29, le Parti démocrate (centre gauche) de Matteo Renzi, au pouvoir, le Mouvement 5 étoiles (populiste) de Beppe Grillo et Forza Italia (centre droit) de Silvio Berlusconi approuvent un projet de révision de la loi électorale qui garantit une représentation proportionnelle, à la Chambre des députés,...

  • 2-26 mai 2017 Libye. Massacre de soldats de l’ANL par une milice islamiste

    Le 2, le chef du gouvernement d’union nationale basé à Tripoli et reconnu par l’ONU, Fayez al-Sarraj, rencontre à Abou Dhabi le maréchal Khalifa Haftar, chef de l’Armée nationale libyenne (ANL) et homme fort du camp de Tobrouk. L’accord de Skhirat de décembre 2015, qui ne reconnaît aucun rôle au maréchal...

  • 30 avril 2017 Italie. Réélection de Matteo Renzi à la tête du Parti démocrate

    L’ancien président du Conseil Matteo Renzi, qui avait démissionné de son poste en décembre 2016 après l’échec du référendum constitutionnel et qui avait quitté la tête du Parti démocrate (centre gauche) en février, est réélu à la direction de sa formation à l’issue de primaires ouvertes, en vue de conduire...

  • 3-14 mars 2017 Libye. Retrait du Parlement de Tobrouk de l’accord de Skhirat

    Le 3, la Brigade de défense de Benghazi chasse les forces du général Khalifa Haftar des ports de Ras Lanouf et de Sidra situés dans la région du Croissant pétrolier, que celles-ci contrôlaient depuis septembre 2016. Cette brigade est une milice islamiste repliée à Misrata, dans l’Ouest, après avoir été...

  • 19 février 2017 Italie. Démission de Matteo Renzi de la direction du Parti démocrate

    L’ancien Premier ministre Matteo Renzi annonce sa démission du poste de secrétaire du Parti démocrate (PD). Cette manœuvre est destinée à provoquer la tenue d’un congrès du PD à l’occasion duquel Matteo Renzi espère reprendre la main sur la formation menacée d’éclatement par la fronde de son aile gauche....

  • 3 février 2017 Italie - Libye. Accord en vue d’endiguer la crise migratoire en Libye

    Les Vingt-Huit réunis en sommet à Malte valident l’accord de principe conclu la veille entre l’Italie et le gouvernement libyen de Fayez al-Sarraj, qui prévoit d’affecter une aide de 200 millions d’euros aux garde-côtes libyens, ainsi qu’à l’accueil et au traitement des migrants dans les camps libyens....

  • 25 janvier 2017 Italie. Validation de la loi électorale

    La Cour constitutionnelle valide le projet de loi électorale dite « Italicum » ‒ la précédente a été jugée inconstitutionnelle en décembre 2013. Ce projet avait été conçu par le précédent gouvernement de Matteo Renzi pour s’appliquer à la suite de la réforme constitutionnelle soumise à référendum ‒ et...

  • 16 janvier 2017 France - Italie. Fusion annoncée entre Essilor et Luxottica

    Le fabricant français de verres Essilor et le fabricant italien de montures Luxottica annoncent leur fusion qui doit aboutir d’ici à la fin de 2017, par le biais d’une offre publique d’échange initiée par Essilor, à la création du numéro un mondial du secteur lunetier.