1er-12 novembre 1984Inde. Vague de violence contre les sikhs et annonce de nouvelles élections

 

Du 1er au 3, la vague de violence qui s'est abattue sur l'Inde le 31 octobre après l'assassinat d'Indira Gandhi prend des proportions dramatiques, en particulier à New Delhi ; des hindous pillent les biens de la communauté sikh ; des scènes de lynchage ont lieu, en particulier à New Delhi où les rues sont jonchées de cadavres, de sikhs en majorité ; des trains sont arrêtés en rase campagne et leurs passagers sikhs torturés ou assassinés. Le bilan des « quatre sanglantes » est très lourd : officiellement 1 277 personnes ont été tuées.

Le 3, le corps d'Indira Gandhi est incinéré, selon la tradition indienne, en présence de nombreuses délégations étrangères et d'une foule évaluée à plus d'un million de personnes.

Le 4, Rajiv Gandhi donne la composition du nouveau gouvernement, pratiquement identique au précédent. Comme sa mère, il cumule les fonctions de Premier ministre avec la responsabilité des Affaires étrangères, de l'Énergie atomique, de l'Espace, de la Science et de la Technologie.

Le 12, Rajiv Gandhi prononce un discours radiotélévisé dans lequel il réaffirme son intention de poursuivre l'œuvre de sa mère. Il fixe au 24 décembre les élections générales qui devaient avoir lieu en 1985.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-12 novembre 1984 - Inde. Vague de violence contre les sikhs et annonce de nouvelles élections », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 février 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-12-novembre-1984-vague-de-violence-contre-les-sikhs-et-annonce-de-nouvelles-elections/