1er-10 septembre 2006Iran. Poursuite des discussions sur le dossier nucléaire iranien

 

Le 1er, dans un entretien accordé au journal Le Monde, le secrétaire général de l'O.N.U. Kofi Annan doute que les sanctions souhaitées par les États-Unis soient une solution à la crise iranienne. Tandis que Téhéran fait de l'ouverture des négociations la condition de la suspension de ses activités d'enrichissement de l'uranium, les six pays engagés dans la résolution de la crise iranienne – États-Unis, Royaume-Uni, France, Russie, Chine et Allemagne – font du gel de ces activités un préalable à toute normalisation des relations.

Le 5, à Washington, dans un discours sur la lutte contre le terrorisme, le président George W. Bush compare la menace des chiites radicaux au pouvoir à Téhéran à celle des extrémistes sunnites d'Al-Qaida.

Les 9 et 10, lors de discussions entre le chef de la diplomatie européenne Javier Solana et le négociateur iranien Ali Larijani, ce dernier propose une suspension temporaire de l'enrichissement de l'uranium à la condition que cette activité soit reconnue comme un droit pour son pays et que le dossier soit traité par l'Agence internationale de l'énergie atomique et non par l'O.N.U.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  1er-10 septembre 2006 - Iran. Poursuite des discussions sur le dossier nucléaire iranien », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-10-septembre-2006-poursuite-des-discussions-sur-le-dossier-nucleaire-iranien/