19 août - 2 septembre 1995Liberia. Nouvel accord de paix

 

Le 19, les chefs de factions libériens, réunis sous l'égide de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (C.E.D.E.A.O.), signent à Abuja, capitale du Nigeria, un accord de paix qui prévoit l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu et l'instauration d'institutions de transition chargées de désarmer les quelque 60 000 combattants et d'organiser des élections dans un délai d'un an. Présidé par un universitaire, Wilton Sawankulo, le nouveau Conseil d'État comprend six membres, dont trois militaires, chefs des principales factions : Charles Taylor du Front national patriotique, Alhaji Kromah du Mouvement uni de libération et George Boley du Conseil pour la paix au Liberia. Ils prêteront serment le 1er septembre. Cet accord est le treizième depuis le début de la guerre civile déclenchée en décembre 1989 par l'offensive des rebelles de Charles Taylor contre le régime du président Samuel Doe, assassiné en septembre 1990. Malgré la présence, à partir d'août 1990, d'une force d'interposition ouest-africaine (Ecomog) sous direction nigériane, qui contrôle Monrovia depuis octobre 1990, les combats ont fait plus de 150 000 morts et contraint environ 2 millions de personnes à l'exode ou à l'exil.

Le 26, le cessez-le-feu entre en vigueur.

Le 31, Charles Taylor est de retour à Monrovia.

Le 2 septembre, le Conseil d'État nomme un gouvernement de coalition.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  19 août - 2 septembre 1995 - Liberia. Nouvel accord de paix », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/19-aout-2-septembre-1995-nouvel-accord-de-paix/