19-26 septembre 2018Belgique. Arrêt de six centrales nucléaires sur sept.

 

Le 19, l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) indique que des dégradations du béton ont été constatées sur les bunkers du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Tihange (Wallonie) et du réacteur 4 de celle de Doel (Flandre), qui sont mis à l’arrêt. En octobre 2017, des dégradations similaires avaient été mises en évidence sur les réacteurs de Tihange 3 et Doel 3. Ce dernier a redémarré en juillet.

Le 20, l’AFCN annonce que le redémarrage du réacteur Tihange 3, programmé pour la fin du mois, est prématuré. Celui-ci sera reporté à mars 2019. Le redémarrage des réacteurs Doel 1 et 2, qui sont en maintenance, a été repoussé à décembre. Seuls les réacteurs Tihange 1 et Doel 3 restent opérationnels, mais le premier doit être arrêté en novembre pour recharger son combustible. Les réacteurs nucléaires produisent plus de la moitié de l’électricité consommée dans le pays.

Le 24, la ministre de l’Énergie Marie-Christine Marghem met en cause la « planification des travaux » établie par le producteur Électrabel.

Le 26, le gestionnaire du réseau haute tension Elia déclare que « la sécurité d’approvisionnement n’est pas garantie » en novembre et n’exclut pas d’activer le plan de délestage.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  19-26 septembre 2018 - Belgique. Arrêt de six centrales nucléaires sur sept. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/19-26-septembre-2018-arret-de-six-centrales-nucleaires-sur-sept/