19-25 avril 1990Nicaragua. La démobilisation de la Contra compromise

 

Le 19, les guérilleros de la Contra signent un accord de cessez-le-feu avec l'armée sandiniste. Celui-ci constituait le préalable à l'exécution du plan de « démobilisation » conclu par la Contra avec les futurs dirigeants nicaraguayens le 23 mars. Selon les termes de ce plan, les douze mille combattants antisandinistes doivent déposer leurs armes entre les mains des « casques bleus » de l'O.N.U. avant le fin de juin.

Le 25 a lieu l'entrée en fonctions de présidente de Violeta Chamorro. Toutefois, la décision de cette dernière de maintenir à la tête de l'armée de général Umberto Ortega, frère du président sandiniste sortant, est considérée par les dirigeants de la Contra comme une provocation.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  19-25 avril 1990 - Nicaragua. La démobilisation de la Contra compromise », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 février 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/19-25-avril-1990-la-demobilisation-de-la-contra-compromise/