19-24 février 1990France – Pakistan – Bangladesh. Visite de François Mitterrand au Pakistan et au Bangladesh

 

Le 19, François Mitterrand entame la première visite officielle d'un chef d'État français au Pakistan.

Le 21, au cours d'une conférence de presse, le président Mitterrand donne son accord à la livraison par la France d'une centrale nucléaire au Pakistan, « dans le respect des normes internationales ». La dénonciation unilatérale par Paris, en 1978, d'un accord conclu en 1976 et portant sur la construction d'une usine de retraitement nucléaire avait fait naître un contentieux financier entre les deux pays. Les États-Unis s'inquiètent de l'insuffisance de garanties données par le Pakistan, qui n'est pas signataire du traité de non-prolifération nucléaire.

Le 22, François Mitterrand se rend au Bangladesh pour une visite officielle de trois jours. Il annonce la poursuite des efforts de la France en faveur du programme international de contrôle des eaux du Gange, du Brahmapoutre et de la Meghna, dont les crues ravagent régulièrement le pays. Le président français affirme que la solidarité avec les pays de l'Est européen ne se substitue pas à la solidarité envers les pays du Sud, thème qu'il avait précédemment abordé à Islamabad.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  19-24 février 1990 - France – Pakistan – Bangladesh. Visite de François Mitterrand au Pakistan et au Bangladesh », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/19-24-fevrier-1990-france-pakistan-bangladesh-visite-de-francois-mitterrand-au-pakistan-et-au-bangladesh/