18 juin 2021Iran. Élection d'Ebrahim Raïssi à la présidence.

 

Le chef de l’autorité judiciaire Ebrahim Raïssi remporte l’élection présidentielle dès le premier tour avec 72,4 % des suffrages. Considéré comme un successeur probable du guide suprême de la révolution, l’ayatollah Ali Khamenei, il ne faisait face à aucune réelle opposition après l’invalidation de la plupart des candidats réformateurs par le Conseil des gardiens de la Constitution. L’ancien commandant en chef des Gardiens de la révolution Mohsen Rezaï, représentant du Front de résistance islamique d’Iran et déjà candidat aux trois précédents scrutins présidentiels, obtient 13,8 % des voix. Le gouverneur de la Banque centrale Abdolnaser Hemmati, soutenu par le Parti des cadres de la construction, une formation réformiste, en recueille 9,8 %. Deux jours plus tôt, deux candidats s’étaient désistés en faveur d’Ebrahim Raïssi et un troisième en faveur d’Abdolnaser Hemmati. Le taux de participation, principal enjeu du scrutin, est de 48,8 %. Accusé d’atteintes graves aux droits humains, Ebrahim Raïssi fait l’objet de sanctions de la part des États-Unis depuis novembre 2019,.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  18 juin 2021 - Iran. Élection d'Ebrahim Raïssi à la présidence. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/18-juin-2021-election-d-ebrahim-raissi-a-la-presidence/