18-24 juillet 2009Mauritanie. Victoire du général Mohamed Ould Abdel Aziz à l'élection présidentielle

 

Le 18, à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle, initialement prévu le 6 juin, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, chef de la junte militaire au pouvoir depuis le coup d'État du 6 août 2008, est élu avec 52,5 p. 100 des voix, loin devant Messaoud Ould Boulkheir, président de l'Assemblée nationale (16,3 p. 100), Ahmed Ould Daddah, chef du principal parti d'opposition (13,7 p. 100), Jemil Ould Mansour, candidat islamiste modéré (4,8 p. 100), Ibrahima Sarr (4,6 p. 100), issu de la minorité noire mauritanienne, et Ely Ould Mohamed Vall (3,8 p. 100), chef d'une junte militaire de 2005 à 2007. Les principaux candidats de l'opposition dénoncent des fraudes.

Le 23, le président de la commission électorale nationale indépendante démissionne en raison de « doutes » sur la « fiabilité » du scrutin.

Le 24, alors que le Conseil constitutionnel confirme la victoire de Mohamed Ould Abdel Aziz, le chef de l'opposition Ahmed Ould Daddah appelle « le peuple à rejeter ce nouveau coup d'État » et demande un recomptage des voix.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  18-24 juillet 2009 - Mauritanie. Victoire du général Mohamed Ould Abdel Aziz à l'élection présidentielle », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/18-24-juillet-2009-victoire-du-general-mohamed-ould-abdel-aziz-a-l-election-presidentielle/