18-20 décembre 2009Madagascar. Rupture des accords de sortie de crise par Andry Rajoelina

 

Le 18, le dirigeant autoproclamé Andry Rajoelina, qui a destitué, en mars, le président élu Marc Ravalomanana, limoge le chef de gouvernement Eugène Mangalaza qui avait été désigné, en octobre, par consensus entre les principales formations politiques de l'île. Il rompt ainsi l'accord de partage du pouvoir dans un gouvernement national signé, le 9 août, à Maputo (Mozambique). Il annonce également la tenue d'élections législatives hors de ce processus.

Le 20, Andry Rajoelina nomme par décret un militaire, le colonel Albert Camille Vital, Premier ministre. Cette radicalisation fait suite aux tentatives des chefs de l'opposition – Marc Ravalomanana, Didier Ratsiraka et Albert Zafy – d'exclure la mouvance du président Rajoelina des postes ministériels importants dans le futur gouvernement d'union nationale, malgré la répartition fixée par les accords. Ces leaders annoncent qu'il mettent en place leur propre gouvernement issu du processus de Maputo.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  18-20 décembre 2009 - Madagascar. Rupture des accords de sortie de crise par Andry Rajoelina », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/18-20-decembre-2009-rupture-des-accords-de-sortie-de-crise-par-andry-rajoelina/