17-25 juillet 1993Liberia. Signature d'un accord de paix entre les factions rebelles et le gouvernement

 

Le 17, le Front national patriotique du Liberia de Charles Taylor et le Mouvement uni de libération d'Alhaji Kromah, composé de soldats de l'ancien président Samuel Doe, concluent un accord de paix avec le gouvernement intérimaire d'Amos Sawyer, à Genève, sous l'égide des Nations unies, de l'Organisation de l'unité africaine et de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (C.E.D.E.A.O.). L'accord prévoit l'instauration d'un cessez-le-feu le 1er août et la mise en place d'un Conseil d'État de cinq membres qui dirigera le pays jusqu'aux élections législatives annoncées pour février 1994. Durant la période transitoire, les combattants doivent être regroupés et désarmés. La force d'interposition ouest-africaine (Ecomog), dominée par le Nigeria, doit être élargie à d'autres participants et renforcée par des observateurs de l'O.N.U., selon les vœux de Charles Taylor. La guerre civile née de l'insurrection de ce dernier contre le régime du président Doe, en décembre 1989, aurait fait quinze mille morts et aurait contraint à l'exode un million de personnes.

Le 25, au lendemain du sommet de la C.E.D.E.A.O., l'accord de paix est signé à Cotonou, au Bénin.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  17-25 juillet 1993 - Liberia. Signature d'un accord de paix entre les factions rebelles et le gouvernement », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/17-25-juillet-1993-signature-d-un-accord-de-paix-entre-les-factions-rebelles-et-le-gouvernement/