16 mai 1983C.E.E. – France. Prêt de la C.E.E à la France

 

La C.E.E. accorde à la France un prêt de 4 milliards d'É.C.U. (plus de 27 milliards de francs) pour combler le déficit de sa balance des paiements. La poursuite du plan de rigueur est la seule condition posée par les partenaires européens pour ce prêt, remboursable en six ans aux conditions financières du marché. Malgré une réduction notable du déficit du commerce extérieur en avril – 1,5 milliards de francs contre 6,5 milliards en mars – la réussite du plan de rigueur devient incertaine : l'augmentation du taux de salaire horaire ouvrier (3,1 p. 100 pour le premier trimestre, alors que l'inflation a été de 2,5 p. 100) et la hausse de l'indice des prix de 1,3 p. 100 en avril menacent de compromettre l'objectif d'une évolution des prix et des salaires limitée à 8 p. 100 en 1983.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  16 mai 1983 - C.E.E. – France. Prêt de la C.E.E à la France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/16-mai-1983-pret-de-la-c-e-e-a-la-france/