16-29 mars 2019France. Regain de violence lors des manifestations de « gilets jaunes ».

 

Le 16, alors que les « gilets jaunes » se mobilisent dans tout le pays comme tous les samedis depuis novembre 2018, la manifestation organisée sur l’avenue parisienne des Champs-Élysées donne lieu à des violences et des déprédations.

Le 18, le Premier ministre Édouard Philippe constate que « la stratégie de maintien de l’ordre mise en place le 8 décembre » 2018, à la suite des violences survenues la semaine précédente sur les Champs-Élysées, « n’a pas été correctement exécutée » et annonce le limogeage du préfet de police de Paris Michel Delpuech. Il annonce également l’interdiction des manifestations de gilets jaunes dans les quartiers les plus sensibles de plusieurs grandes villes en cas de présence d’« ultras » et le renforcement des moyens et des modalités d’intervention des forces de l’ordre – il critique la réduction de l’usage des lanceurs de balles de défense.

Le 23, à Nice (Alpes-Maritimes), une militante de l’association altermondialiste Attac âgée de soixante-treize ans, Geneviève Legay, est grièvement blessée lors d’une manifestation non autorisée de gilets jaunes.

Le 29, le procureur de la République de Nice reconnaît qu’un policier est bien à l’origine de la chute de la septuagénaire. Une information judiciaire est ouverte pour « violences volontaires commises par un détenteur de l’autorité publique ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  16-29 mars 2019 - France. Regain de violence lors des manifestations de « gilets jaunes ». », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/16-29-mars-2019-regain-de-violence-lors-des-manifestations-de-gilets-jaunes/