16-29 août 1995Zaïre. Expulsion massive de réfugiés hutu

 

Le 16, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. adopte la résolution 1011 qui prévoit de suspendre pour un an l'embargo sur les livraisons d'armes au Rwanda décidé en mai 1994 à l'encontre de l'ancien régime à majorité hutu.

Le 19, craignant que cette décision n'empêche de résoudre le problème des réfugiés stationnés sur leur sol et qui représentent un lourd fardeau financier, les autorités de Kinshasa commencent à rapatrier de force les Rwandais et les Burundais regroupés dans des camps (les régions de Goma et de Bukavu en abritent plus de 1 million). En majorité hutu, les réfugiés rwandais craignent de rentrer dans leur pays aujourd'hui dirigé par le Front patriotique rwandais (F.P.R.) dominé par les Tutsi. De plus, les Tutsi revenus d'exil après la victoire du F.P.R. occupent les habitations des Hutu qui ont fui le pays. Les autorités de Kigali se disent toutefois prêtes à accueillir les réfugiés. Les réfugiés burundais craignent quant à eux les combats qui opposent, dans leur pays, l'armée à dominante tutsi aux milices hutu.

Le 22, le Conseil de sécurité de l'O.N.U. demande l'arrêt des expulsions qui se déroulent, de plus, dans de mauvaises conditions d'hygiène et de sécurité.

Le 24, les autorités de Kinshasa suspendent les expulsions qui ont concerné quelque 15 000 personnes depuis le 19, alors que le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (H.C.R.) s'engage à organiser des rapatriements volontaires.

Le 29, le Zaïre demande au H.C.R. d'achever le refoulement des réfugiés avant la fin de l'année, faute de quoi les expulsions reprendraient.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  16-29 août 1995 - Zaïre. Expulsion massive de réfugiés hutu », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/16-29-aout-1995-expulsion-massive-de-refugies-hutu/