16-27 juillet 1990U.R.S.S. Mikhaïl Gorbatchev confronté aux nationalismes ukrainien, arménien et biélorusse

 

Le 16, le Parlement d'Ukraine, la plus peuplée des républiques fédératives et l'une des plus riches en ressources agricoles et minières, proclame la souveraineté et la primauté des lois de la république, par trois cent cinquante-cinq voix contre quatre et une abstention. Neuvième république à agir de la sorte, l'Ukraine est celle qui formule ses revendications avec le plus de netteté, se fondant sur ce qu'elle estime être une exploitation colonialiste de ses richesses par la Russie.

Le 25, un décret de Mikhaïl Gorbatchev impose aux milices qui se sont créées en U.R.S.S. de rendre leurs armes aux autorités. Sans les citer, ce texte vise principalement l'Arménie, où les actions de bandes armées mettent en péril l'ordre public.

Le 27, le Parlement de Biélorussie proclame à son tour la souveraineté de la république, peuplée de dix millions de Slaves, par deux cent trente voix contre cent vingt abstentions.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  16-27 juillet 1990 - U.R.S.S. Mikhaïl Gorbatchev confronté aux nationalismes ukrainien, arménien et biélorusse », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 septembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/16-27-juillet-1990-mikhail-gorbatchev-confronte-aux-nationalismes-ukrainien-armenien-et-bielorusse/