16-24 janvier 2008Italie. Chute du gouvernement de Romano Prodi

 

Le 16, Clemente Mastella, chef du petit parti centriste de l'Union des démocrates pour l'Europe (Udeur) et ministre de la Justice, est contraint à la démission à la suite de son implication dans une affaire de corruption et de trafic d'influence. Il reproche à ses alliés au gouvernement leur « absence de solidarité ».

Le 21, l'Udeur annonce son retrait de la coalition au pouvoir, privant le gouvernement de Romano Prodi de sa majorité au Sénat.

Le 24, contrairement à la Chambre des députés, la veille, le Sénat refuse sa confiance au gouvernement. Romano Prodi présente aussitôt sa démission au président Giorgio Napolitano. Les principaux chefs de l'opposition, Silvio Berlusconi, de la Maison des libertés, Gianfranco Fini, de l'Alliance nationale, et Umberto Bossi, de la Ligue du Nord, réclament l'organisation d'élections anticipées.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  16-24 janvier 2008 - Italie. Chute du gouvernement de Romano Prodi », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/16-24-janvier-2008-chute-du-gouvernement-de-romano-prodi/