16-22 février 2013Pakistan. Attentats antichiites

 

Le 16, dans le centre de Quetta, capitale du Baloutchistan, un attentat au camion piégé, dirigé contre la communauté hazara – chiite – de la ville, cause la mort d'au moins quatre-vingt-cinq personnes. Le 10 janvier, un attentat similaire avait déjà fait au moins quatre-vingt-treize morts au sein de la même communauté dans cette ville. Les deux actions sont revendiquées par le Lashkar-e-Jhangvi, un groupe sunnite radical basé au Pendjab et lié aux talibans pakistanais. Celui-ci accuse les Hazara de relayer l'influence de l'Iran au Pakistan. Quatre cents chiites ont été victimes d'actes de violence dans le pays en 2012, principalement au Baloutchistan.

Le 22, la police procède à l'arrestation du chef du Lashkar-e-Jhangvi, Malik Ishaq, qui bénéficiait jusqu'alors de la protection des autorités provinciales. La Ligue musulmane du Pakistan de Nawaz Sharif, principal parti d'opposition, qui est au pouvoir au Pendjab, est alliée électoralement avec le Sipah-e-Sahaba, vitrine politique du Lashkar-e-Jhangvi.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  16-22 février 2013 - Pakistan. Attentats antichiites », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/16-22-fevrier-2013-attentats-antichiites/