16-18 juillet 1996France – Afrique. Visite du président Jacques Chirac au Gabon et au Congo

 

Les 16 et 17, Jacques Chirac se rend en visite au Gabon. Le chef de l'État y évoque pour la première fois la « saignée démographique » causée par la traite des Noirs, qu'il qualifie d'« une des plus effroyables tragédies de tous les temps ». Défendant les « ambitieux et rigoureux programmes économiques et financiers » engagés par certains pays africains, il rappelle aux pays industrialisés l'« obligation morale » de ne pas « rester indifférent à [la] misère » que connaît le Continent noir. Pour sa part, il confirme que « la France ne se désengage pas en Afrique ».

Les 17 et 18, Jacques Chirac se rend au Congo. Il y dénonce la « démocratie de façade » adoptée par certains pays africains en vue de satisfaire aux exigences exprimées par le président Mitterrand lors du sommet franco-africain de La Baule, en juin 1990. Déclarant qu'« un pays qui s'exclut du processus de démocratisation lasse la communauté internationale », il affirme : « Il faut en finir avec les coups de force ou d'État [...] et toutes les manifestations violentes. »

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  16-18 juillet 1996 - France – Afrique. Visite du président Jacques Chirac au Gabon et au Congo », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/16-18-juillet-1996-france-afrique-visite-du-president-jacques-chirac-au-gabon-et-au-congo/