15 septembre 2002Macédoine. Victoire de l'opposition sociale-démocrate aux élections législatives

 

Le 15, l'opposition remporte les premières élections législatives organisées depuis la signature des accords d'Ohrid, en août 2001, par le gouvernement et la guérilla albanaise de l'U.Ç.K.M. La coalition Ensemble pour la Macédoine, formée par la Ligue sociale-démocrate de l'ancien Premier ministre Branko Crvenkovski et le Parti libéral-démocrate, manque d'un siège la majorité absolue, avec 40,5 p. 100 des suffrages et 60 élus sur 120. Elle devance la coalition conservatrice composée par les nationalistes macédoniens du V.M.R.O.-D.M.P.N.E. et le Parti libéral, qui obtiennent 24,4 p. 100 des suffrages et 33 sièges. La première formation représentant la minorité albanaise est l'Union démocratique pour l'intégration, de l'ancien chef de l'U.Ç.K.M., Ali Ahmeti, qui recueille 11,9 p. 100 des voix et remporte 16 sièges. Les partis albanais ont 10 autres élus, dont 7 pour le Parti démocratique albanais allié au V.M.R.O.-D.M.P.N.E. dans le gouvernement sortant. Les observateurs européens jugent le scrutin « digne et démocratique ». Le taux de participation s'élève à 73,5 p. 100.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  15 septembre 2002 - Macédoine. Victoire de l'opposition sociale-démocrate aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 février 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/15-septembre-2002-victoire-de-l-opposition-sociale-democrate-aux-elections-legislatives/