15 février 1996Bangladesh. Forte abstention aux élections législatives

 

Moins de 10 p. 100 des électeurs participent aux élections législatives boycottées par l'opposition que dirige Sheikha Hasina Wajed, chef de la ligue Awami et fille du « père de la nation » Mujibur Rahman, tué en août 1975. Les députés de la ligue Awami, du Jatiya, parti de l'ancien président Hussein Mohammed Ershad, et du Jamaat-i-Islami, formation des intégristes musulmans, ont quitté l'Assemblée nationale en décembre 1994 afin de contraindre le gouvernement du Premier ministre Khaleda Zia à céder le pouvoir à un cabinet intérimaire neutre avant les élections, en vue d'assurer un scrutin « libre et honnête ». Depuis lors, l'opposition organise des journées de grève générale que ses militants font respecter par la force. À l'approche des élections, ceux-ci ont mené des opérations d'intimidation auprès des électeurs et provoqué des affrontements meurtriers avec les forces de l'ordre. Le Parti national du Bangladesh remporte la totalité des 300 sièges à pourvoir lors d'un scrutin marqué par de nombreux incidents.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  15 février 1996 - Bangladesh. Forte abstention aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/15-fevrier-1996-forte-abstention-aux-elections-legislatives/