15-27 janvier 1989Tchécoslovaquie. Manifestations sévèrement réprimées

 

Le 15, malgré un important dispositif policier, plusieurs milliers de manifestants tentent de se rassembler place Venceslas à Prague, pour célébrer, à l'appel de cinq mouvements d'opposition, le vingtième anniversaire du suicide par le feu de Jan Palach, qui protestait ainsi contre l'invasion de son pays par les forces du pacte de Varsovie en août 1968. Les manifestants sont dispersés sans ménagement et quatre-vingt-onze personnes arrêtées.

Le 16, le dramaturge Václav Havel, l'un des fondateurs du mouvement tchécoslovaque de défense des droits de l'homme de la Charte 77, est à son tour arrêté, lors d'une nouvelle manifestation. Pendant une semaine, plusieurs rassemblements interdits sont violemment réprimés, ce qui provoque, le 21, de vigoureuses protestations de Mgr Frantisek Tomasek, cardinal-archevêque de Prague.

Le 27, Ladislav Adamec, chef du gouvernement, répond avec fermeté à la protestation du prélat, tandis qu'une pétition pour la libération de Václav Havel recueille près de sept cents signatures d'intellectuels.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  15-27 janvier 1989 - Tchécoslovaquie. Manifestations sévèrement réprimées », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 octobre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/15-27-janvier-1989-manifestations-severement-reprimees/