15-17 janvier 2019Belgique. Révélation d'une affaire de trafic de visas humanitaires.

 

Le 15, un reportage de l’émission d’investigation Pano, sur la chaîne VRT, révèle que des visas humanitaires ont été accordés par l’État à des chrétiens d’Orient, notamment syriens ou irakiens, en échange de pots-de-vin. Un conseiller communal de Malines (Flandre), Melikan Kucam (Alliance néo-flamande, N-VA), par ailleurs président de la Maison flamande-assyrienne, est interpellé dans le cadre d’une enquête pour trafic d’êtres humains, organisation criminelle, corruption passive et extorsion. La N-VA annonce sa suspension.

Le 16, l’ancien secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) décide de se constituer partie civile dans le cadre de cette enquête. Sa successeure Maggie De Block (Libéraux démocrates et flamands, Open VLD) annonce une révision des conditions d’octroi des visas humanitaires. Environ six cents dossiers de demande de visas humanitaires ont été introduits auprès du secrétariat d’État par des intermédiaires, dont deux cents par Melikan Kucam.

Le 17, Melikan Kucam est placé sous mandat d’arrêt.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  15-17 janvier 2019 - Belgique. Révélation d'une affaire de trafic de visas humanitaires. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 juin 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/15-17-janvier-2019-revelation-d-une-affaire-de-trafic-de-visas-humanitaires/