14 janvier 1987Autriche. Formation d'un gouvernement de coalition par les socialistes et les populistes

 

Le Parti socialiste (S.P.Œ.) et le Parti populiste (Œ.V.P., conservateur) parviennent à conclure un accord sur la formation d'un gouvernement de coalition. Les négociations entre les deux plus importantes formations politiques autrichiennes s'étaient ouvertes au lendemain des élections législatives du 23 novembre 1986, qui avaient donné 80 sièges au S.P.Œ. et 77 à l'Œ.V.P. (sur 183 au total). Le nouveau gouvernement, qui prête serment le 20, reste dirigé par le chancelier (socialiste) Franz Vranitzky et comporte huit représentants de chaque parti. Les fonctions de vice-chancelier et le ministère des Affaires étrangères reviennent à Alois Mock (Œ.V.P.), qui a soutenu Kurt Waldheim lors de son élection controversée à la présidence en juin 1986. Les socialistes obtiennent les portefeuilles de l'Intérieur et des Finances, tandis que la Défense et l'Économie reviennent à des ministres populistes. Pour protester contre la nomination d'Alois Mock à la tête de la diplomatie, Bruno Kreisky, chancelier de 1970 à 1983, abandonne la présidence d'honneur du Parti socialiste.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  14 janvier 1987 - Autriche. Formation d'un gouvernement de coalition par les socialistes et les populistes », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/14-janvier-1987-formation-d-un-gouvernement-de-coalition-par-les-socialistes-et-les-populistes/