14-23 août 2013Liban. Multiplication des attentats liés au conflit en Syrie

 

Le 14, le Hezbollah revendique l'attaque menée le 7 contre une patrouille israélienne qui avait pénétré en territoire libanais – quatre soldats israéliens avaient été blessés.

Le 15, un attentat à la voiture piégée dans la banlieue sud de Beyrouth, bastion du mouvement chiite du Hezbollah, cause la mort d'au moins vingt-sept personnes. Il est revendiqué par un groupuscule syrien se proclamant proche des rebelles, les brigades d'Aïcha Oum Al-Mouminine, du nom de l'épouse du Prophète. Un précédent attentat, en juillet, revendiqué par un autre groupe syrien inconnu, avait fait une cinquantaine de blessés dans cette même banlieue.

Le 16, le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah, s'exprimant devant des milliers de partisans, accuse les extrémistes sunnites d'être responsables de l'attentat de la veille et défend l'implication de son mouvement au côté du régime de Bachar al-Assad.

Le 23, des attentats à la voiture piégée visant deux mosquées sunnites de Tripoli font au moins quarante-deux morts.

Le 23 également, l'armée israélienne mène un raid dans le sud du Liban contre une faction palestinienne proche du régime syrien, en représailles à des tirs de roquettes vers l'État hébreu.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  14-23 août 2013 - Liban. Multiplication des attentats liés au conflit en Syrie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/14-23-aout-2013-multiplication-des-attentats-lies-au-conflit-en-syrie/