14-18 mai 2009Birmanie. Ouverture du procès de l'opposante Aung San Suu Kyi

 

Le 14, la chef de l'opposition à la junte militaire Aung San Suu Kyi est inculpée pour avoir enfreint les règles de son assignation à résidence, en laissant un Américain s'introduire à son domicile de Rangoon. La lauréate du prix Nobel de la paix en 1991, dont l'assignation à résidence devait prendre fin le 27 mai, encourt jusqu'à cinq ans de prison, ce qui l'exclurait des élections prévues en 2010. Sur les dix-neuf dernières années, elle a été retenue plus de treize ans, sans procès.

Le 18 débute, dans la prison d'Insein à Rangoon, le procès à huis clos de Aung San Suu Kyi. Alors que celle-ci plaide non coupable, le procès suscite une vive indignation de la communauté internationale et de violentes critiques occidentales contre la junte. Les généraux, au pouvoir depuis 1962, refusent toute ingérence étrangère, notamment dans ce qu'ils considèrent être « une affaire judiciaire interne ».

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  14-18 mai 2009 - Birmanie. Ouverture du procès de l'opposante Aung San Suu Kyi », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/14-18-mai-2009-ouverture-du-proces-de-l-opposante-aung-san-suu-kyi/