14-15 décembre 2002France. Échec du congrès des Verts

 

Le 14, le congrès des Verts, réuni à Nantes, adopte, à une faible majorité, la motion commune proposée par l'aile gauche du parti, représentée par Alain Lipietz et Yves Contassot, et par le « Pôle écolo ». L'ancienne direction, incarnée par le candidat à la dernière élection présidentielle, Noël Mamère, et par Marie-Hélène Aubert, se retrouve en minorité. Le conflit au sein du mouvement relève autant de questions de principe que d'enjeux de pouvoir.

Le 15, Gilles Lemaire, désigné par la nouvelle majorité pour succéder à Dominique Voynet à la présidence des Verts, ne parvient pas à obtenir les 60 p. 100 de voix nécessaires à son élection. Une décision doit être prise par le conseil national en janvier 2003.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  14-15 décembre 2002 - France. Échec du congrès des Verts », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/14-15-decembre-2002-echec-du-congres-des-verts/