13 juin 2010Belgique. Victoire des séparatistes flamands aux élections législatives

 

Les séparatistes de l’Alliance néo-flamande (N.-V.A.) de Bart De Wever remportent une victoire écrasante lors des élections législatives anticipées. La dissolution du Parlement, en mai, faisait suite à la démission du gouvernement de coalition, en avril, provoquée par le rejet de son projet de statut de la circonscription de Bruxelles. En Flandre, la N.-V.A. arrive en tête avec 17,4 p. 100 des suffrages et 27 sièges sur 150. Le C.D.&V. (chrétiens-démocrates) du Premier ministre sortant Yves Leterme obtient 10,9 p. 100 des voix et 17 élus, le S.P.A. (socialistes) 9,2 p. 100 des suffrages et 13 députés, l'Open V.L.D. (libéraux) 8,6 p. 100 des voix et 13 sièges et le Vlaams Belang (extrême droite) 7,8 p. 100 des suffrages et 12 élus. En Wallonie, le Parti socialiste du président de la région Elio Di Rupo progresse, avec 13,7 p. 100 des suffrages et 26 élus, contre 9,3 p. 100 des voix et 18 sièges pour le Mouvement réformateur (libéral); le Centre démocrate humaniste (démocrates-chrétiens) obtient 5,5 p. 100 des suffrages et 9 députés. Le taux de participation est de 89,2 p. 100. Les deux principaux points du programme électoral de la N.-V.A. concernent la scission du système de sécurité sociale unitaire et la disparition de la région de Bruxelles, qui serait cogérée par la Flandre et la Wallonie.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  13 juin 2010 - Belgique. Victoire des séparatistes flamands aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/13-juin-2010-victoire-des-separatistes-flamands-aux-elections-legislatives/