13-31 mai 1994Bosnie-Herzégovine. Faillite de la communauté internationale face aux belligérants

 

Le 13, alors que la Forpronu est confrontée à une dégradation de la situation sur le terrain, les ministres des Affaires étrangères américain, russe et européens se réunissent à Genève pour tenter d'arrêter une position commune. Le communiqué final rejette l'éventualité d'une levée des sanctions économiques internationales exigée par les Serbes en préalable à un cessez-le-feu général et à la reprise des négociations. La Déclaration de Genève confirme d'autre part le projet de partage déjà établi en 1993, qui réserve 51 p. 100 du territoire de la Bosnie à la Fédération croato-musulmane et 49 p. 100 aux Serbes bosniaques. Le consensus international ne paraît toutefois pas suffisamment ferme pour s'imposer aux belligérants. Les Américains, qui défendent la cause musulmane, paraissent encore réticents à imposer un règlement de paix qui entérine en partie les conquêtes militaires serbes. De son côté, la France tente de faire pression sur les États-Unis, l'O.N.U. et les belligérants en menaçant de rapatrier une partie de ses casques bleus dépolyés en Bosnie – le plus nombreux des contingents nationaux – si aucun progrès n'intervient dans la perspective d'un accord de paix. Elle est bientôt imitée par la Grande-Bretagne et l'Espagne. Sur le terrain, de nombreuses violations des ultimatums de l'O.N.U. concernant Sarajevo et Gorazde sont constatées.

Le 18, les onze Français de l'association Première Urgence, qui étaient prisonniers des Serbes bosniaques depuis le 8 avril pour avoir prétendument tenté d'approvisionner en armes les Musulmans de Sarajevo, sont libérés contre le paiement par l'organisation humanitaire d'une caution de 44 000 dollars.

Le 25, opérant un revirement, le président américain Bill Clinton exprime son opposition à la levée de l'embargo sur les armes à destination de la Bosnie, contre l'avis de l'opinion américaine et du Sénat.

Le 31, le Parlement de Sarajevo approuve la création d'une Fédération croato-musulmane sur le territoire de la Bosnie et élit son président, le Croate Kresimir Zubak, et son vice-président, le Musulman Ejup Ganic.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  13-31 mai 1994 - Bosnie-Herzégovine. Faillite de la communauté internationale face aux belligérants », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/13-31-mai-1994-faillite-de-la-communaute-internationale-face-aux-belligerants/