13-22 juillet 2021France. Mises en examen dans le dossier de la mort de Steve Maia Caniço.

 

Le 13, le juge d’instruction chargé du dossier de la mort par noyade de Steve Maia Caniço, après une opération de maintien de l’ordre, lors de la fête de la musique, en juin 2019, à Nantes (Loire-Atlantique), met en examen pour « homicide involontaire » le commissaire Grégoire Chassaing, chargé du dispositif policier cette nuit-là. L’analyse du téléphone de la victime a confirmé que celle-ci était tombée dans la Loire « dans le temps de l’intervention de la police », contrairement à ce qu’indiquait le rapport de l’Inspection générale de la police nationale remis en juillet 2019. Le rapport de l’Inspection générale de l’administration de septembre 2019 relevait quant à lui « un manque de discernement » dans la conduite de l’opération de police.

Le 19, le directeur départemental de la sécurité publique par intérim au moment des faits, Thierry Palermo, est placé sous le statut de témoin assisté. La ville et la métropole de Nantes le sont également, en tant que personnes morales.

Le 19 également, Claude d’Harcourt, préfet de Loire-Atlantique au moment des faits, demande le report de son interrogatoire, comme le font la maire de la ville Johanna Roland et son ancien adjoint chargé de la sécurité Gilles Nicolas.

Le 22, l’ancien directeur de cabinet du préfet, Johann Mougenot, est mis en examen sur le même motif.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  13-22 juillet 2021 - France. Mises en examen dans le dossier de la mort de Steve Maia Caniço. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/13-22-juillet-2021-mises-en-examen-dans-le-dossier-de-la-mort-de-steve-maia-canico/