13-16 juin 1983France. Remplacement d'Albin Chalandon à la tête d'Elf-Aquitaine

 

Le 13, Laurent Fabius, ministre de l'Industrie et de la Recherche, fait savoir à Albin Chalandon, président du conseil d'administration d'Elf-Aquitaine, qu'il ne renouvellera pas son mandat arrivé à échéance. Cette mise à l'écart d'un des derniers barons du gaullisme resté en place depuis mai 1981 marque l'ultime étape de la restructuration de la chimie lourde française. Le président de la S.N.E.A. s'était opposé au ministre de l'Industrie à propos de l'indemnisation par Elf-Aquitaine de Total pour le rachat de leur filiale commune Ato-Chloé.

Le 16, Michel Pecqueur, administrateur délégué général du Commissariat à l'énergie atomique, est élu à l'unanimité comme successeur d'Albin Chalandon par un conseil d'administration de la S.N.E.A.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  13-16 juin 1983 - France. Remplacement d'Albin Chalandon à la tête d'Elf-Aquitaine », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/13-16-juin-1983-remplacement-d-albin-chalandon-a-la-tete-d-elf-aquitaine/