12 septembre 2005Norvège. Victoire de l'opposition de gauche aux élections législatives

 

Le Parti travailliste de Jens Stoltenberg, chassé du pouvoir en octobre 2001, remporte les élections législatives. Il progresse fortement, avec 32,7 p. 100 des suffrages et 61 sièges sur 169 (+ 18 par rapport au Parlement sortant de 165 membres). Il est en mesure de former une coalition majoritaire avec le Parti socialiste de gauche, qui obtient 8,7 p. 100 des voix et 15 sièges (— 8), et le Parti du centre (agrarien) – 6,5 p. 100 des voix et 11 sièges (+ 1). L'autre grand gagnant est le Parti du progrès (droite populiste) de Carl Hagen, qui obtient 22,1 p. 100 des voix et 38 élus (+ 12). Toujours à droite, le Parti conservateur est en fort recul, avec 14,1 p. 100 des suffrages et 23 sièges (— 15), tout comme le Parti chrétien populaire du Premier ministre Kjell Magne Bondevik, qui obtient 6,8 p. 100 des suffrages et 11 élus (— 11). Le Parti libéral est en forte progression, avec 5,9 p. 100 des suffrages et 10 élus (+ 8). Le taux de participation s'élève à 77,1 p. 100.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  12 septembre 2005 - Norvège. Victoire de l'opposition de gauche aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-septembre-2005-victoire-de-l-opposition-de-gauche-aux-elections-legislatives/