12 mars 1989République fédérale d'Allemagne. Poussée de l'extrême droite aux élections municipales de Hesse

 

Le 12, les élections municipales du Land de Hesse confirment la tendance à la baisse du Parti chrétien-démocrate (C.D.U.), qui perd plus de 7 p. 100 des voix au profit des sociaux-démocrates (S.P.D.), des Verts et de l'extrême droite. À Francfort, le bourgmestre sortant, Wolfram Brück (C.D.U.), perd 13 p. 100 des suffrages. Volker Hauff (S.P.D.), avec 40,1 p. 100 des voix (+ 1,5 p. 100), lui succède à la mairie : il formera le nouveau gouvernement de la ville en s'alliant aux Verts, qui dépassent les 10 p. 100 (+ 2,1 p. 100). Parmi les Verts élus figure Daniel Cohn-Bendit, qui obtient ainsi son premier mandat électif. Mais l'événement est constitué par le score du parti néo-nazi N.P.D. qui, avec 6,6 p. 100 des voix, obtient sept conseillers sur quatre-vingt-onze, confirmant ainsi la résurgence de l'extrême droite observée à Berlin-Ouest en janvier, et résultant de campagnes axées sur le thème de l'immigration.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  12 mars 1989 - République fédérale d'Allemagne. Poussée de l'extrême droite aux élections municipales de Hesse », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juillet 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-mars-1989-poussee-de-l-extreme-droite-aux-elections-municipales-de-hesse/