12 juin 2018France. Renvoi du PDG de France Télécom devant la justice.

 

Les juges du pôle de santé publique de Paris renvoient devant le tribunal correctionnel l’ancien PDG de France Télécom Didier Lombard, le numéro deux Louis-Pierre Wenes et le directeur des ressources humaines Olivier Barberot pour « harcèlement moral », ainsi que quatre cadres de l’entreprise pour complicité de ce délit, dans le cadre de l’enquête déclenchée par la vague de trente-cinq suicides qui avait marqué France Télécom en 2008 et 2009. La procédure est inédite, concernant une entreprise du CAC 40. Orange, qui a succédé à France Télécom, est également renvoyé devant la justice pour harcèlement moral en tant que personne morale. Les juges décrivent Didier Lombard, qui avait « pris l’engagement devant les milieux financiers de faire baisser la masse salariale pour dégager 7 milliards de cash-flow », comme « le principal responsable » du « harcèlement organisé à l’échelle de l’entreprise ». Le « plan Next » présenté par Didier Lombard en 2006 pour faire face à l’ouverture du secteur à la concurrence prévoyait le départ de vingt-deux mille salariés et le changement de poste de quatorze mille autres en trois ans.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  12 juin 2018 - France. Renvoi du PDG de France Télécom devant la justice. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-juin-2018-renvoi-du-pdg-de-telecom-devant-la-justice/