12-30 mars 2016Libye. Tentative du gouvernement d'union nationale de s'imposer aux camps rivaux.

 

Le 12, le gouvernement d’« union nationale » créé en application de l’accord de Skhirat de décembre 2015 et dirigé par Fayez al-Sarraj proclame sa légitimité et appelle les gouvernements rivaux de Tobrouk et de Tripoli à « mettre en place les modalités de passation de pouvoir ». Les membres les plus radicaux des deux camps demeurent hostiles à ce gouvernement hébergé à Tunis. Les négociateurs de l’accord de Skhirat eux-mêmes divergent sur le sens de cette déclaration de légitimité.

Le 13, réunis à Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères d’Allemagne, des États-Unis, de France, d’Italie et du Royaume-Uni, ainsi que le haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères affirment reconnaître cette instance comme « seul gouvernement légitime en Libye ».

Le 30, Fayez al-Sarraj et six de ses ministres arrivent à Tripoli à bord d’un navire de la marine de guerre, qui a prêté allégeance au gouvernement qu’ils représentent. Leur présence est dénoncée par le gouvernement du bloc de Fajr Libya – « Aube de la Libye » – qui contrôle Tripoli. Ce bloc est lui-même divisé, nombre de milices qui le composent soutenant Fayez al-Sarraj.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  12-30 mars 2016 - Libye. Tentative du gouvernement d'union nationale de s'imposer aux camps rivaux. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-30-mars-2016-tentative-du-gouvernement-d-union-nationale-de-s-imposer-aux-camps-rivaux/