12-30 mars 1985États-Unis – U.R.S.S. Reprise des négociations américano-soviétiques à Genève

 

Le 12, les négociateurs américains, conduits par Max Kampelman, et soviétiques, sous la direction de Viktor Karpov, se retrouvent à Genève pour de nouvelles négociations sur la limitation des armements. Tandis que l'U.R.S.S. en attend l'abandon de l'initiative de défense stratégique (I.D.S.) lancée par le président Reagan, ce dernier semble ne vouloir faire aucune concession sur le pari technologique et stratégique de la « guerre des étoiles ». Trois groupes de travail sont prévus sur les armes spatiales, les armements intercontinentaux et les armes nucléaires intermédiaires.

Le 15, le Premier ministre belge, Wilfrid Martens, annonce, après plusieurs mois d'hésitations, que son gouvernement accepte l'installation en Belgique, sur la base de Florennes, de seize des quarante-huit missiles de croisière de l'O.T.A.N. prévus par la décision de l'O.T.A.N. de décembre 1979.

Le 17, pour protester contre cette décision, une manifestation réunit à Bruxelles environ quarante mille personnes. Le même jour, le Washington Post révèle que l'U.R.S.S. aurait commencé à installer de nouveaux missiles balistiques intercontinentaux mobiles, de type SS 25, remplaçant d'anciens modèles obsolètes.

Le 20, le Parlement belge approuve l'installation des missiles de l'O.T.A.N. en Belgique.

Le 26, est rendue publique une lettre adressée par Washington aux pays de l'O.T.A.N. ainsi qu'à l'Australie, au Japon et à Israël, leur proposant de participer aux travaux de recherche en matière d'armes spatiales entrepris dans le cadre de l'I.D.S.

Du 27 au 30, Caspar Weinberger, secrétaire américain à la Défense, est en France. Il est reçu, le 27, par François Mitterrand qui, selon son porte-parole, « écoute avec intérêt » les explications américaines sur l'I.D.S. Charles Hernu, avant de donner une réponse à la proposition de participer aux recherches sur l'I.D.S., estime nécessaire une concertation européenne.

Le 28, aux États-Unis, la Chambre des représentants approuve définitivement la construction de vingt et un nouveaux missiles intercontinentaux MX. Vingt et un de ces missiles équipés de dix ogives nucléaires et baptisés Gardiens de la paix (Peacekeepers) sont déjà en construction sur un total de cent qui devraient être opérationnels en 1989. La bataille a été rude au Congrès, et le vote de la Chambre des représentants où les démocrates sont majoritaires est un important succès pour Ronald Reagan. Le président s'était en effet engagé à fond dans cette bataille, affirmant qu'un vote négatif du Congrès aurait pu provoquer l'échec des négociations de Genève en privant les Américains d'un important moyen de pression.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  12-30 mars 1985 - États-Unis – U.R.S.S. Reprise des négociations américano-soviétiques à Genève », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-30-mars-1985-reprise-des-negociations-americano-sovietiques-a-geneve/