12-28 février 2022Canada. Réactions à l'invasion russe de l'Ukraine.

 

Le 12, le ministère des Affaires étrangères annonce le transfert de l’ambassade du Canada en Ukraine de Kiev à Lviv, dans l’ouest du pays, en raison « de la détérioration de la situation en matière de sécurité causée par le déploiement des troupes russes à la frontière de l’Ukraine ». En janvier, le gouvernement avait annoncé l’octroi à l’Ukraine d’un prêt de 120 millions de dollars canadiens (83 millions d’euros environ), mais avait rejeté sa demande de fourniture de matériel militaire létal.

Le 13, le ministère de la Défense annonce le retrait des personnels militaires canadiens présents en Ukraine au titre de la mission Unifer de formation des forces armées ukrainiennes, dont la prolongation et l’élargissement avaient été annoncés en janvier.

Le 14, le Premier ministre Justin Trudeau annonce qu’Ottawa accordera un prêt supplémentaire de 500 millions de dollars canadiens (environ 350 millions d’euros) à Kiev, et lui fournira du matériel militaire létal pour une valeur de 7,8 millions de dollars canadiens (5,5 millions d’euros).

Le 22, après que le président russe Vladimir Poutine a reconnu l’indépendance des régions séparatistes de l’est de l’Ukraine, Ottawa demande aux Canadiens se trouvant en Ukraine de quitter le pays et annonce une série de sanctions économiques contre la Russie. Le gouvernement interdit toute transaction financière vers les régions séparatistes prorusses de Louhansk et de Donetsk, et impose des sanctions contre les membres du Parlement russe qui ont voté la reconnaissance de l’indépendance de ces territoires. Justin Trudeau autorise également le déploiement de quatre cent soixante soldats canadiens en Lettonie et l’envoi d’une frégate supplémentaire et d’un avion de patrouille maritime.

Le 24, au lendemain de l’intervention militaire russe en Ukraine, Justin Trudeau dénonce « une attaque contre la démocratie, la loi internationale et la liberté ». Des sanctions supplémentaires sont annoncées contre certains ministres membres du Conseil de sécurité de la Russie, ainsi que contre trente et une personnalités et vingt-sept entités russes et quatre Ukrainiens. Les permis d’exportation vers la Russie sont annulés.

Le 25, Justin Trudeau annonce de nouvelles sanctions directes contre le président Vladimir Poutine et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov notamment, mais aussi contre des membres du régime de Biélorussie.

Le 26, le Canada s’associe aux pays occidentaux dans l’intention d’exclure les banques russes de la plateforme de transactions interbancaires SWIFT et de geler les fonds de la Banque centrale russe sur leurs territoires.

Le 27, les principaux fournisseurs d’accès à la télévision, les groupes Bell et Rogers, décident l’arrêt de la diffusion de la chaîne russe RT au Canada. Le ministère des Transports annonce la fermeture de l’espace aérien canadien aux compagnies russes. Le ministère des Affaires étrangères annonce l’envoi à l’Ukraine de 25 millions de dollars canadiens (17,5 millions d’euros) de matériel militaire de protection.

Le 28, le gouvernement annonce l’envoi en Ukraine d’une centaine d’armes antichars et de deux mille roquettes. Le Parlement réuni en urgence approuve les aides et les sanctions décidées par Ottawa.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  12-28 février 2022 - Canada. Réactions à l'invasion russe de l'Ukraine. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 juin 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-28-fevrier-2022-reactions-a-l-invasion-russe-de-l-ukraine/