12-26 novembre 1988Proche-Orient. Proclamation d'un État palestinien et reconnaissance implicite d'Israël par l'O.L.P.

 

Le 12 s'ouvre à Alger le Conseil national palestinien (C.N.P., parlement en exil). Son but est de définir la nouvelle ligne de l'O.L.P., dans la perspective d'un règlement de paix au Proche-Orient et afin d'apporter aux Palestiniens des territoires occupés une réponse politique concrète à la situation créée par le désengagement jordanien de Cisjordanie, le 31 juillet. En raison des divergences existant au sein de la centrale palestinienne, en particulier sur la question de la reconnaissance d'Israël, l'O.L.P. décide de renoncer au principe du consensus pour adopter la règle de la majorité.

Le 15, Yasser Arafat proclame la création d'un État indépendant en Palestine. Auparavant, reconnaissant implicitement l'existence d'Israël, le C.N.P. avait accepté à une forte majorité la résolution 242 des Nations unies comme « base d'une conférence internationale de paix », assortie de la « garantie des droits nationaux du peuple palestinien, notamment son droit à l'autodétermination ».

Le nouvel État condamne le recours à la violence et au terrorisme. C'est un succès important pour Yasser Arafat et des manifestations de joie éclatent dans les territoires occupés. L'Algérie, bientôt suivie par plusieurs autres États arabes et musulmans, mais aussi par la Chine, reconnaît l'État palestinien. L'expectative domine dans les capitales occidentales et à Moscou, tandis que Jérusalem dénonce le « double langage » de l'O.L.P.

Le 26, prétextant que Yasser Arafat représente « une menace pour la sécurité » des États-Unis, George Shultz, secrétaire d'État américain, lui refuse un visa d'entrée ; il empêche ainsi le chef de l'O.L.P. de poursuivre son offensive diplomatique en s'adressant du haut de la tribune de l'O.N.U. à New York. L'attitude américaine est vivement critiquée et l'Assemblée générale des Nations unies décide, le 2 décembre, de se réunir du 13 au 15 décembre à Genève. Le vote de cette résolution est acquis par 154 voix pour, 2 contre (États-Unis et Israël) et une abstention, celle de la Grande-Bretagne.

—  Universalis



Pour citer l’article

«  12-26 novembre 1988 - Proche-Orient. Proclamation d'un État palestinien et reconnaissance implicite d'Israël par l'O.L.P. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-26-novembre-1988-proclamation-d-un-etat-palestinien-et-reconnaissance-implicite-d-israel-par-l-o-l-p/