12-26 juin 2005Iran. Élection de l'ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad à la présidence

 

Le 12, une série d'attentats meurtriers frappe Téhéran ainsi que la ville d'Ahvaz, dans la province arabophone du Khouzistan proche de la frontière irakienne. Les autorités estiment que ces opérations sont destinées à créer un climat d'insécurité, à quelques jours de l'élection présidentielle.

Le 17, le modéré Ali Akbar Hachemi Rafsandjani, déjà président de 1989 à 1997 et grand favori, arrive en tête au premier tour de l'élection présidentielle avec 21 p. 100 des suffrages. Il est talonné par le maire de Téhéran, l'ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad, qui remporte, contre toute attente, 19,5 p. 100 des voix. Le candidat réformateur Mostafa Moïn et le candidat modéré Mehdi Karoubi sont exclus du second tour. Le taux de participation est de 62,7 p. 100.

Le 24, Mahmoud Ahmadinejad est élu président avec 61,7 p. 100 des voix. Le taux de participation atteint près de 60 p. 100. Le nouvel élu, qui a mené une campagne aux accents populistes, se présente comme « le balayeur des rues de la nation ».

Le 26, lors d'une conférence de presse, Mahmoud Ahmadinejad annonce notamment son intention de « continuer à négocier » avec l'Union européenne sur le dossier nucléaire.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  12-26 juin 2005 - Iran. Élection de l'ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad à la présidence », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 mai 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-26-juin-2005-election-de-l-ultraconservateur-mahmoud-ahmadinejad-a-la-presidence/