12-20 octobre 1996Finlande. Victoire des « eurosceptiques » aux élections européennes

 

Le 12, le Premier ministre Paavo Lipponen annonce l'adhésion de la monnaie nationale au mécanisme de régulation des taux de change du système monétaire européen. Les Finlandais restent toutefois majoritairement hostiles à la monnaie unique.

Le 20, les premières élections européennes sont marquées par la victoire de l'opposition « euro-sceptique ». Avec 24,4 p. 100 des suffrages (+ 4,5 p. 100 par rapport aux élections législatives de mars 1995 ; 4 députtés), le Parti centriste de l'ancien Premier ministre Esko Aho devance le Parti social-démocrate de Paavo Lipponen qui ne recueille que 21,5 p. 100 des voix (— 6,8 p. 100 ; 4 députtés) et le Parti conservateur – pro-européen –, qui obtient 20,2 p. 100 des suffrages (+ 2,3 p. 100 ; 4 députtés). L'Alliance de gauche (ex-communiste) et les Verts, membres de la coalition au pouvoir mais réservés à l'égard de l'Union économique et monétaire, obtiennent respectivement 10,5 p. 100 (2 députtés) et 7,6 p. 100 (1 députté) des voix. Avec 5,7 p. 100 des suffrages, le Parti suédois obtient 1 siège.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  12-20 octobre 1996 - Finlande. Victoire des « eurosceptiques » aux élections européennes », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 janvier 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/12-20-octobre-1996-victoire-des-eurosceptiques-aux-elections-europeennes/