11 janvier 2002France. Condamnation de l'ancien préfet de Corse Bernard Bonnet

 

Le tribunal correctionnel d'Ajaccio condamne Bernard Bonnet à trois ans de prison, dont un ferme. L'ancien préfet de Corse est reconnu coupable d'avoir été « l'instigateur » de la destruction clandestine, en mars et avril 1999, des paillotes Aria Marina et Chez Francis, illégalement installées sur des plages de Corse-du-Sud. Nommé dans l'île en février 1998, à la suite de l'assassinat du préfet Claude Érignac, pour y rétablir l'État de droit, Bernard Bonnet a, selon le tribunal, « discrédité l'action de l'État ». Arrêté en mai 1999, Bernard Bonnet a toujours nié les faits qui lui sont reprochés. Le colonel Henri Mazères, ancien commandant de la gendarmerie en Corse, et Gérard Pardini, ancien directeur de cabinet du préfet Bonnet, sont condamnés à 30 mois de prison, dont six ferme.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  11 janvier 2002 - France. Condamnation de l'ancien préfet de Corse Bernard Bonnet », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 avril 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/11-janvier-2002-condamnation-de-l-ancien-prefet-de-corse-bernard-bonnet/