11 décembre 2007Algérie. Attentats meurtriers revendiqués par Al-Qaida au Maghreb islamique

 

À Alger, deux attentats quasi simultanés à la voiture piégée frappent les locaux de la Cour constitutionnelle et de la Cour suprême, et ceux de deux agences de l'O.N.U., le Haut-Commissariat pour les réfugiés et le Programme des Nations unies pour le développement. Le bilan humain s'élève à une soixantaine de morts. Les attentats sont revendiqués par la branche d'Al-Qaida au Maghreb islamique (A.Q.M.I.), ancien Groupe salafiste pour la prédication et le combat, rallié en septembre 2006 au réseau d'Oussama ben Laden. Il s'agit de la cinquième série d'attentats perpétrés en Algérie par A.Q.M.I. au cours de l'année, dont trois le 11 d'un mois – en référence aux attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis. La presse s'en prend à la politique de réconciliation nationale lancée par le président Abdelaziz Bouteflika à destination des islamistes et réclame plus de fermeté à l'égard des terroristes.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  11 décembre 2007 - Algérie. Attentats meurtriers revendiqués par Al-Qaida au Maghreb islamique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/11-decembre-2007-attentats-meurtriers-revendiques-par-al-qaida-au-maghreb-islamique/