11 août - 4 septembre 2009Birmanie. Nouvelle condamnation de l'opposante Aung San Suu Kyi

 

Le 11, le procès de l'opposante Aung San Suu Kyi, qui avait été ajourné le 31 juillet, se termine. La lauréate du prix Nobel de la paix 1991 est condamnée à trois ans d'emprisonnement pour avoir contrevenu aux règles de son assignation à résidence, en recevant la visite de l'Américain John Yettaw en mai; cette peine est immédiatement commuée par la junte militaire à dix-huit mois d'assignation à résidence. Ce verdict empêche Aung San Suu Kyi de se présenter aux élections générales de 2010.

Le 12, l'opposante birmane et l'Américain – condamné à sept ans de prison dont quatre de travaux forcés – annoncent qu'ils vont faire appel de ces sentences.

Le 13, l'Union européenne réagit à cette nouvelle condamnation en adoptant des sanctions ciblées contre les autorités birmanes (interdiction de voyage des magistrats responsables du verdict, gel d'avoirs), et le Conseil de sécurité des Nations unies exprime, dans une déclaration, sa « grave préoccupation ».

Le 16, à la suite de la visite de Jim Webb, un sénateur américain proche de Barack Obama, John Yettaw est libéré « pour raisons humanitaires » et quitte la Birmanie; mais, bien que Jim Webb ait été autorisé à rendre visite à Aung San Suu Kyi, le sort de celle-ci n'a pas changé.

Le 4 septembre, la justice birmane annonce qu'elle accepte d'examiner l'appel de l'opposante birmane.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  11 août - 4 septembre 2009 - Birmanie. Nouvelle condamnation de l'opposante Aung San Suu Kyi », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/11-aout-4-septembre-2009-nouvelle-condamnation-de-l-opposante-aung-san-suu-kyi/