11-31 octobre 1993Algérie. Enlèvement de trois agents consulaires français par des islamsites

 

Le 11, le ministère de la Justice annonce l'exécution de treize condamnés à mort, ce qui porte à vingt-six le nombre des islamistes exécutés depuis l'instauration de la loi anti-terroriste en octobre 1992. Plus de trois cent soixante personnes ont été condamnées à mort, la plupart par contumace, depuis le début de l'agitation islamiste en février 1992.

Le 16, deux coopérants militaires russes, enseignant à l'école d'aviation de Laghouat, sont assassinés par un groupe islamiste.

Le 19, trois étrangers travaillant pour le compte d'une entreprise italienne, un Philippin, un Colombien et un Péruvien, sont assassinés à Tiaret.

Le 24, trois fonctionnaires du consulat de France à Alger, Jean-Claude et Michèle Thévenot et Alain Freyssier, sont enlevés dans la capitale. Deux géomètres français avaient déjà été assassinés à Sidi Bel Abbes en septembre. Le Quai d'Orsay conseille aux familles françaises résidant en Algérie de rentrer provisoirement en France à l'occasion des vacances de la Toussaint.

Le 30, Jean-Claude Thévenot et Alain Freyssier sont délivrés dans des circonstances non précisées, à la suite d'une importante opération de police.

Le 31, Michèle Thévenot est à son tour relâchée, porteuse d'un message proférant des menaces envers les étrangers qui résident en Algérie.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  11-31 octobre 1993 - Algérie. Enlèvement de trois agents consulaires français par des islamsites », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 juin 2021. URL : http://www.universalis.fr/evenement/11-31-octobre-1993-enlevement-de-trois-agents-consulaires-francais-par-des-islamsites/