11-30 janvier 2004Israël – Autorité palestinienne. Attentats et échange de prisonniers avec le Hezbollah

 

Le 11, des dizaines de milliers de colons israéliens, soutenus par des députés de la majorité gouvernementale et plusieurs ministres, manifestent à Tel-Aviv contre le projet du Premier ministre Ariel Sharon de démanteler certaines colonies juives de Cisjordanie. Cette mesure, annoncée en décembre 2003, s'inscrit dans le cadre d'un « plan de séparation unilatérale » des peuples juif et palestinien, destiné à assurer la sécurité d'Israël, en l'absence d'application de la « feuille de route » par l'Autorité palestinienne.

Le 12, le président Moshe Katsav invite son homologue syrien, Bachar el-Assad, à venir à Jérusalem pour engager les négociations en vue d'un accord de paix entre leurs deux pays. En décembre 2003, le président syrien avait envisagé une normalisation des relations avec Israël en échange de la restitution du plateau du Golan; il rejette toutefois la proposition de négociations globales avancée par le président israélien.

Le 14, un attentat-suicide, revendiqué par le Hamas et les Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, cause la mort de quatre Israéliens à Erez.

Le 20, l'aviation israélienne bombarde deux bases du Hezbollah dans le sud du Liban, au lendemain d'une attaque lancée par la milice chiite à la frontière, qui avait causé la mort d'un soldat israélien.

Le 25, Israël et le Hezbollah rendent publics les termes d'un accord relatif à l'échange de quatre cents détenus palestiniens contre un officier et les corps de trois soldats israéliens.

Le 28, huit Palestiniens sont tués lors d'une incursion de l'armée israélienne à Gaza.

Le 29, un attentat-suicide à la bombe, revendiqué par les Brigades des martyrs d'Al-Aqsa, fait dix morts à Jérusalem.

Le 29 également débute l'échange de prisonniers entre Israël et le Hezbollah.

Le 30, en guise de représailles à l'attentat de la veille, l'armée israélienne occupe Bethléem, en Cisjordanie, qu'elle avait évacué en juillet 2003.

Le 30 également, le cheikh Ahmed Yassine, chef spirituel du Hezbollah, menace Israël d'enlever des soldats pour obtenir la libération de prisonniers palestiniens.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  11-30 janvier 2004 - Israël – Autorité palestinienne. Attentats et échange de prisonniers avec le Hezbollah », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/11-30-janvier-2004-israel-autorite-palestinienne-attentats-et-echange-de-prisonniers-avec-le-hezbollah/