11-22 novembre 1994Angola. Signature de l'accord de paix

 

Le 11, les Forces armées angolaises annoncent qu'elles exercent un « contrôle absolu » sur Huambo, fief de l'Union nationale pour l'indépendance totale de l'Angola (U.N.I.T.A.) de Jonas Savimbi. Cette déroute militaire pour les rebelles de l'U.N.I.T.A. intervient alors que celle-ci a paraphé avec le gouvernement, en octobre, un accord de paix que tous deux devaient signer le 15 novembre. La poursuite de l'offensive gouvernementale est destinée à épuiser au maximum les forces de l'U.N.I.T.A., afin d'éviter la réédition de l'expérience d'octobre 1992, lorsque les rebelles avaient repris les combats à la suite de leur échec aux élections prévues par le précédent accord de paix, en mai 1991.

Le 20, le gouvernement et l'U.N.I.T.A. – qui a fait l'objet d'intenses pressions internationales – signent un accord de paix, à Lusaka, en Zambie, en l'absence de Jonas Savimbi.

Le 22, un cessez-le-feu est proclamé sur l'ensemble du territoire.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  11-22 novembre 1994 - Angola. Signature de l'accord de paix », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/11-22-novembre-1994-signature-de-l-accord-de-paix/