10 octobre 2021Irak. Élections législatives.

 

Le Mouvement sadriste du leader chiite Moqtada al-Sadr remporte les élections législatives, renforçant sa représentation avec 73 sièges sur 329. Ce scrutin anticipé avait été annoncé en juillet 2020, dix mois après les manifestations antigouvernementales d’octobre 2019. Dans le camp chiite, la Coalition de l’État de droit de l’ancien Premier ministre Nouri al-Maliki progresse aussi, avec 34 élus, tandis que la coalition al-Fatah de Hadi al-Ameri, coalition de formations islamistes pro-iraniennes, subit un grave revers avec 17 députés. Dans le camp sunnite, la victoire revient au nouveau Parti du progrès du président du Parlement Mohamed al-Halbousi qui arrive en deuxième position au niveau national avec 37 sièges. Le Parti démocratique du Kurdistan du clan Barzani, en progrès avec 33 élus, devance l’Union patriotique du Kurdistan du clan Talabani – 16 sièges. La réforme de la loi électorale favorise l’élection de 40 candidats indépendants, pour une grande partie d’entre eux partisans de la « révolution d’octobre », alors que certains partis issus de ce mouvement boycottaient le scrutin. Le taux de participation est de 41 %. Les jours suivants, la coalition al-Fatah, soutenue par les combattants pro-iraniens des unités de la Mobilisation populaire, dénonce des fraudes.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10 octobre 2021 - Irak. Élections législatives. », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-octobre-2021-elections-legislatives/