10 mars 1995France. Interdiction pour Pierre Suard de présider le groupe Alcatel Alsthom

 

Le juge d'instruction Jean-Marie d'Huy met en examen Pierre Suard, P.-D.G. d'Alcatel Alsthom, deuxième groupe industriel français, pour recel d'escroquerie, faux et usage de faux dans une nouvelle affaire de matériels surfacturés par Alcatel-C.I.T. à France Télécom. Une première affaire de surfacturation s'était conclue, en novembre 1993, par une transaction à l'amiable. Le P.-D.G. d'Alcatel Alsthom est également mis en examen pour abus de biens sociaux et recel, et abus de confiance et recel, pour les travaux réalisés à son domicile aux frais de son groupe. Il avait déjà été mis en examen dans le cadre de ce dernier dossier en juillet 1994. Enfin, Pierre Suard est placé sous contrôle judiciaire, ce qui lui interdit d'exercer toute fonction au sein du groupe. Cette décision judiciaire suscite une vive émotion dans le milieu des affaires. Le 18 avril, le conseil d'administration d'Alcatel Alsthom confiera sa présidence par intérim à Marc Viénot, P.-D.G. de la Société générale.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  10 mars 1995 - France. Interdiction pour Pierre Suard de présider le groupe Alcatel Alsthom », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/evenement/10-mars-1995-interdiction-pour-pierre-suard-de-presider-le-groupe-alcatel-alsthom/